Sélectionner une page

Si vous êtes comme la plupart des chrétiens, vous voulez que votre vie plaise à Dieu. Mais en même temps, en toute honnêteté, vous êtes parfois fatigué de vivre la vie chrétienne. Vous avez parfois l’impression qu’il y a trop de pression.

Quand j’étais athée, le péché n’était pas un problème pour moi. Je n’en étais pas particulièrement conscient. Je n’avais pas vraiment ressenti de culpabilité. Mais quand je suis devenu chrétien… ouch ! J’ai réalisé qu’il y avait des choses que Dieu ne voulait pas dans ma vie. J’ai également pris conscience de la nécessité d’aimer les autres, de lire la Bible, de prier, de témoigner, de faire des disciples des autres, etc. Il y a eu des moments où j’ai pensé :  » C’était beaucoup plus facile quand j’étais athée.  » Maintenant que je connais Dieu, je ressens une énorme responsabilité de lui plaire par ma vie. En lisant la Bible, en particulier les commandements, il m’a semblé que, verset après verset, je pouvais honnêtement dire :  » Oui, bonne idée ! Je devrais faire cela plus souvent. « 

Heureusement, Dieu m’a enseigné quelque chose dans les Écritures qui m’a complètement libéré de cette façon de penser qui me coinçait dans une obsession de réussir, afin que je puisse voir Dieu avec des yeux neufs et profiter profondément de ma relation avec lui. Il y a un principe énorme dans les Écritures que l’on trouve dans les Romains, les Galates, les Éphésiens et dans 1 et 2 Corinthiens… on le trouve partout.

Il s’agit de ceci : Dieu n’exige pas de toi la perfection. Dieu savait qu’il était impossible pour toi de vivre la vie chrétienne. Il attend encore moins de vous que vous atteigniez ses saints standards. S’il pensait que tu en étais capable, il ne serait jamais venu sur terre pour mourir pour toi. Mais il l’a fait.

Jésus a dit aux foules : « Désormais, vous devez être parfaits comme le Père est parfait. Il est donc vrai que la loi de Dieu, ses commandements, exigent la perfection. Et que si nous voulons être acceptés par Dieu sur la base de notre obéissance à ses commandements, nous devons être parfaits. Il était évident que Jésus devait venir nous sauver des conséquences de nos péchés !

Dieu est conscient de l’écart entre sa perfection et notre état de pécheur. Pour nous, chrétiens, il y a la tension constante d’essayer de combler cet écart, de nous sentir plus à l’aise, d’être plus proches de Dieu. Certains essaieront de combler ce fossé en abaissant les normes de Dieu : « Dieu ne voulait pas vraiment dire… » D’autres vont essayer d’augmenter leurs performances :  » Je vais faire mieux. « 

Que dit Dieu à propos de cet écart ? Il est réel et existera toujours. Mais toi qui as mis ta foi en Jésus, qui l’as reçu dans ta vie, qui as reçu le pardon de tes péchés et qui as été déclaré saint, précieux à ses yeux, qui as été tenu dans ses mains, tu es complètement à lui et il t’aime inconditionnellement, malgré cet écart.

 » Ainsi donc, déclarés justes sur la base de la foi, nous avons la paix avec Dieu par notre Seigneur Jésus-Christ ; à qui nous devons d’avoir eu accès par la foi à cette grâce, dans laquelle nous tenons fermement. « 

Vous arriverez sans doute à un moment de votre vie où vous commencerez à penser que Dieu doit sûrement vouloir être remboursé maintenant.

Le but de cet article est de vous empêcher de tomber dans le piège qui consiste à penser que vous devez vous faire passer pour quelqu’un d’autre pour Dieu. Les Écritures vous mettent en garde contre cette attitude, car elle vous priverait de la joie de connaître le Christ.

Examinons donc sérieusement ce que Dieu dit de votre relation avec lui. Examinons les règles de base, ce qu’il dit sur la manière d’entrer en relation avec lui.

Comment êtes-vous devenu chrétien ?

Puisque vous êtes devenu chrétien, regardez les responsabilités que Dieu a assumées, quels que soient vos efforts :

– Dieu nous a élus avant la fondation du monde et vous a appelés à lui appartenir.

– Dieu est venu sur terre pour vous.

– Dieu est mort personnellement pour vos péchés.

– Dieu a fait en sorte que quelqu’un vous explique l’Évangile.

– Dieu a proposé d’entrer dans ta vie.

– Dieu t’a donné le désir de le connaître et de lui répondre.

– Dieu est entré dans ta vie, t’a déclaré saint et pardonné, et t’a appelé à lui.

Vous êtes devenu chrétien simplement en répondant à Dieu par la foi. C’est de la même manière qu’il veut que vous viviez votre vie chrétienne, en lui répondant simplement par la foi. Le poids de la responsabilité reste du côté de Dieu. Vous vous demandez peut-être : « Cela semble assez simple. Pourquoi en faire toute une histoire ? » Le problème est que presque tous les chrétiens décrochent sur ce point à un moment ou à un autre. Pourquoi ?

C’est humain de penser que l’on doit quelque chose pour ce que Dieu nous a donné. C’est aussi humain de penser que maintenant que vous connaissez un peu la Bible,

que tu sais un petit peu ce qu’est la prière ou que tu comprends mieux comment parler aux autres de Dieu, c’est le moment de prendre la responsabilité d’être « un bon chrétien ». Il n’y a rien qui va manger plus vite ta joie de connaître Dieu.

Et si, de toi même, tu n’arrives pas à cette conclusion erronée de devoir prétendre être quelqu’un d’autre pour Dieu, alors d’autres chrétiens, malheureusement, sont très doués pour te faire sentir coupable, et te mettre la pression de mieux obéir à Dieu. Cet article (je l’espère) te donnera une meilleure compréhension grâce aux Ecritures sur la manière de vivre la vie chrétienne sans commencer à sentir le poids des fausses attentes de devoir prétendre être quelqu’un d’autre pour Dieu. Cela va te montrer la profondeur de l’amour de Dieu pour toi et à quel point il veut que tu puisses t’entendre avec lui.

Ta relation avec Dieu ne dépend pas de toi mais plutôt dépend de lui. Je vais te le montrer à travers ces versets.

Par quel moyen sommes-nous acceptables pour Dieu ?

Tu as été déclaré pardonné par sa grâce (sa bonté), par la mort de Jésus pour toi. Tu as reçu le don de son pardon en croyant que Jésus a payé pour tes péchés, non ? Tu n’as pas mérité ce pardon. Tu as simplement cru Dieu quand il a dit qu’il t’avait pardonné.

« …lorsque la bonté de Dieu notre Sauveur et son amour pour les hommes ont été manifestés, il nous a sauvés, non à cause des œuvres de justice que nous aurions faites, mais selon sa bonté. » « En lui nous avons la rédemption par son sang, la rémission des péchés, selon la richesse de sa grâce ».

Maintenant que tu es chrétien, est-ce que les règles changent ? Est-ce que Dieu a désormais une longue liste d’attentes envers toi ? Non. Tu pourrais penser : « attends une minute. La Bible est REMPLIE de commandements. Tu ne peux pas lire un paragraphe sans rappel de ce que tu dois faire. » C’est vrai. Mais alors même que Dieu te donne un commandement, il te dit également que tu ne peux pas y obéir entièrement. Il te dit même que plus tu essayes d’y obéir et plus tu verras ton péché. Aussi, plus tu essayes et plus tu risques d’échouer, méritant le jugement et la condamnation de Dieu, et ainsi tu te sentiras plus loin de Dieu.

L’apôtre Paul parle aussi de cette frustration qu’il a ressentie. Il regarda les lois de Dieu et dit : «Les commandements sont justes, saints et bons. » Cependant, alors qu’il essayait de vivre selon eux, il continuait à pécher. Il disait : « j’ai la volonté, mais non le pouvoir de faire le bien … je fais le mal que je ne veux pas. » Dans la frustration la plus complète, il s’exclama : « Misérable que je suis! Qui me délivrera du corps de cette mort ? » Sa solution ? « Grâces soient rendues à Dieu par Jésus Christ notre Seigneur ! »

Les sentiments d’échecs, de péchés et de condamnation doivent être mis à la lumière des Ecritures. « Il n’y a plus de condamnation pour ceux qui sont en Christ Jésus. » « En effet, si nous avons été réconciliés avec Dieu grâce à la mort de son Fils lorsque nous étions ses ennemis, nous serons à bien plus forte raison sauvés par sa vie maintenant que nous sommes réconciliés. »

Donc, quand tu vois un commandement de Dieu, n’essaye pas de lui obéir avec tes propres forces. Mais à la place, demande à Dieu qui vit en toi de créer cela en toi. Si Dieu nous demande de nous aimer les uns les autres, il ne s’attend pas à ce que tu ailles avec enthousiasme lui montrer à quel point tu peux être aimant. Plutôt, il veut que tu dépendes de lui : « Dieu, je te demande de vivre dans mon cœur et de m’aider à voir cette personne avec tes yeux, et mets de l’amour dans mon cœur pour cette personne de la même manière que tu l’aimes. Je ne peux pas l’aimer par moi-même mais je te demande que ton grand amour soit produit dans ma vie pour elle. »

Quelle est la différence ?

C’est la différence entre essayer de prétendre être différent pour Dieu par tes propres forces et dépendre de Dieu et t’en remettre à lui pour qu’il vive en toi. Nous ne mûrissons pas dans notre indépendance envers Dieu. Nous devenons matures seulement en restant dépendants de lui, et c’est ce qu’il veut. Il veut que tu profites de la liberté et de l’amour qui découlent de ta relation avec lui, que tu lui fasses confiance et que tu dépendes de lui. Il ne s’attend pas à ce que tu prétendes être différent pour lui.

La Bible parle des commandements de Dieu comme étant « la loi ». Maintenant que tu es chrétien, tu n’es plus sous la loi ni sous le jugement et la condamnation de Dieu – à la place, tu as le pardon et la vie éternelle. Tu as été libéré des contraintes de la loi.

Paul dit : « Sachant que ce n’est pas par les œuvres de la loi que l’homme est justifié, mais par la foi en Jésus-Christ, nous aussi nous avons cru en Jésus-Christ, afin d’être justifiés par la foi en Christ et non par les œuvres de la loi, parce que personne ne sera justifié par les œuvres de la loi. »16

A quel point Paul cherche-t-il à obéir aux commandements de Dieu ? « Car c’est par la loi que je suis mort à la loi, afin de vivre pour Dieu… J’ai été crucifié avec Christ … Christ qui vit en moi. si je vis maintenant dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m’a aimé et qui s’est livré lui-même pour moi. Je ne rejette pas la grâce de Dieu ; car si la justice s’obtient par la loi, Christ est donc mort en vain ! »

Avant que tu reçoives Jésus, tu étais loin de Dieu, capable de seulement connaitre ses commandements et tu vivais sous le jugement de Dieu. Mais maintenant, tu connais le Christ et son Esprit vit en toi.

Dieu dit : « je mettrai mes lois dans leur cœur et je les écrirai dans leur esprit. » Au même endroit, il dit : « Je ne me souviendrai plus de leurs péchés ni de leurs fautes. » Donc, au lieu d’avoir les lois en dehors de toi, qui t’imposent leurs contraintes, Dieu les a placées dans ton cœur, et alors que le Saint-Esprit te change, il te donne un désir grandissant de faire ce qui lui plaît. Avec le temps, en grandissant dans ta relation avec Dieu, celui-ci continuera de construire en toi ce désir et cette capacité de vivre une vie sainte devant lui.

« En effet, c’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu – Ce n’est pas par les œuvres, afin que personne ne puisse se vanter. En réalité, c’est lui qui nous a faits ; nous avons été créés en Jésus-Christ pour des œuvres bonnes que Dieu a préparées d’avance afin que nous les pratiquions.»

Dieu a un plan pour ta vie, veut utiliser ta vie au bénéfice des autres et pour sa gloire. Ta relation est désormais avec Dieu, sa vie vivant en toi, faisant de bonnes œuvres en toi.

Que faire avec le péché ?

Maintenant laisse-moi te posez cette question : « Si tu lui demandais de créer quelque chose dans ta vie ou de te libérer d’un péché en particulier, et tu continuais à galérer ? Si tu restais de mauvaise humeur ou succombais à la tentation, ou que tu n’arrives pas à prier ou lire ta Bible comme tu penses que tu le devrais ? Que se passe-t-il ? Est-ce que c’est le moment de prendre sur tes épaules la responsabilité de ta vie chrétienne et y mettre tous tes efforts ? Non. Au moment où tu essayeras d’être différent pour Dieu, tu verras davantage tes lacunes ; et là où tu échoueras et tu te distanceras davantage de Dieu, alors tu auras moins de joie de le connaître.

C’est facile pour un chrétien de croire que Dieu récompense les efforts fournis car c’est ainsi que notre société fonctionne… : « sois responsable, travaille dur, fais tous tes efforts. et tu seras récompensé ». Un chrétien peut regarder les commandements dans la Bible et penser : « Oui, si je fais tout mon possible, je peux y arriver. » Et ainsi, ils tombent tout droit dans la frustration, car la Bible dit que te concentrer sur la loi n’amène qu’une seule chose : la connaissance de tes péchés. Ta relation avec Dieu n’est pas basée sur l’effort et la récompense. Il veut plutôt que tu croies qu’il produit dans ta vie ce qui lui plait.

Aussi longtemps que tu vivras sur cette terre, tu pècheras. Tu ne seras jamais parfait dans cette vie. Non seulement tu sais cela mais Dieu aussi le sait. Quand tu reconnais un péché dans ta vie, confesse-le et crois ce qu’il t’a promis :

« Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité. »

Sois patient et laisse Dieu te changer

Concentre-toi juste sur le fait de le connaître davantage. Cherche à le connaitre mieux grâce à la prière, en lisant ta Bible, en étant en communion avec des chrétiens… Tout cela est bon. Ta foi ne doit pas reposer sur tes efforts, mais plutôt sur la capacité de Dieu à travailler dans ta vie. Jésus a employé l’image des raisins dans une vigne : « Demeurez (ou restez) en moi, et je demeurerai en vous. Comme le sarment ne peut de lui-même porter du fruit, s’il ne demeure attaché au cep, ainsi vous ne le pouvez non plus, si vous ne demeurez en moi. »

Jésus a continué son explication par : « Comme le Père m’a aimé, je vous ai aussi aimés. Demeurez dans mon amour. »

Qu’en est-il de Jésus qui dit « suivez mes commandements » ?

La bonne manière de vivre, qui te permettra d’expérimenter une vie plus abondante comme celle dont Jésus a parlé et d’être de plus en plus convaincu de son amour pour toi, c’est de faire ce qu’il dit. Jésus a dit : « Si vous obéissez à mes commandements, vous demeurerez dans mon amour, tout comme moi-même j’ai obéi aux commandements de mon Père et je demeure dans son amour. Tout cela, je vous le dis pour que la joie qui est la mienne vous remplisse vous aussi, et qu’ainsi votre joie soit complète. » Il veut que tu vives selon ce qu’il juge bon et ainsi que tu expérimentes son amour et que tu aies de la joie dans ta vie chrétienne. Mais la façon dont tu obéis à ses commandements doit être en dépendant de lui.

Donc, quand je vois dans la Bible un verset où Dieu dit : « Faites cela… », immédiatement je demande à Dieu : « Bonne idée, je veux que ma vie te fasse plaisir et je te demande de m’aider à le faire grâce ton Esprit. Donne-moi la capacité de t’obéir dans cette voie. Seigneur, je me dirige vers un désastre en pensant que je peux y obéir par moi-même. Mais je te demande de changer mes pensées ou de travailler dans ma vie comme tu le veux, afin que je puisse m’aligner sur ce verset. » Et puis, ne t’inquiète plus à ce sujet. Tu vas peut-être écrire ce verset, le mémoriser et y penser. Mais ta foi est de demeurer en Dieu.

Il t’a libéré des exigences de la loi, et t’invite à te reposer sur lui et à demeurer en lui pour que tu puisses profiter pleinement de l’intimité de le connaître.

« Il en est de même pour vous, mes frères : par la mort du Christ, vous êtes, vous aussi, morts par rapport à la Loi, pour appartenir à un autre, à celui qui est ressuscité des morts, pour que nous portions des fruits pour Dieu. »

« Mais maintenant nous avons été libérés de la loi, car nous sommes morts à ce qui nous retenait prisonniers, de sorte que nous servons sous le régime nouveau de l’Esprit et non sous le régime périmé de la loi écrite.»

« Car le Christ a mis fin au régime de la Loi pour que tous ceux qui croient soient déclarés justes. »

« Si quelqu’un n’accomplit pas d’œuvre mais place sa confiance en Dieu qui déclare justes les pécheurs, Dieu le déclare juste en portant sa foi à son crédit. »

Partagez ceci

Partagez cet article avec vos amis!

Open chat