J’ai très envie de parler de la sexualité dans le couple chrétien en ce moment et je crois que beaucoup ont besoin d’entendre ces choses. Mon sujet d’aujourd’hui est la pureté sexuelle ; plus précisément, pourquoi se garder pur jusqu’au mariage ? J’ai lu un bon article de Jennifer Flanders sur le sujet. Et je partage avec vous ce que j’en ai retenu.

Voici 7 arguments convaincants pour se garder sexuellement pur jusqu’au mariage.

C’est un commandement de Dieu

Dieu a conçu l’intimité sexuelle pour qu’elle soit vécue dans le cadre d’une relation d’alliance, principalement dans le contexte du mariage.  Les commandements de Dieu ne sont pas destinés à nous priver de quelque chose de bon pour nous, mais à nous protéger de quelque chose qui pourrait nous nuire ! Dieu est bon et son but n’est pas de nous empêcher de nous amuser, mais de nous permettre de nous amuser beaucoup ! Ce seul fait devrait suffire à nous convaincre de faire ce que Dieu nous demande dans ce domaine.

Limiter les maladies sexuellement transmissibles

L’Organisation mondiale de la santé estime que plus d’un million de personnes contractent chaque jour une infection sexuellement transmissible. Une personne sexuellement active sur deux sera infectée par une MST avant l’âge de 25 ans.  Dans certains cas, les MST peuvent avoir des conséquences graves sur la santé reproductive au-delà des conséquences immédiates, comme l’infertilité ou la transmission des infections de la mère à l’enfant.  Réserver les rapports sexuels pour le mariage réduit considérablement le risque de contracter des MST – et lorsqu’une vierge épouse un vierge, le risque est nul.

Prévenir les grossesses hors mariage et leurs complications

L’abstinence est la seule méthode de contraception sûre à 100 %. Si vous n’avez pas de relations sexuelles avant le mariage, vous n’aurez pas d’enfant hors mariage. Les enfants se portent mieux lorsqu’ils sont élevés par leurs deux parents, et le fait de réserver les relations intimes pour le mariage augmente les chances qu’ils aient leurs deux parents.

Minimisez les comparaisons

Si vous n’avez eu d’expérience sexuelle avec personne avant le mariage, vous n’aurez aucun cadre de référence pour juger des performances de votre conjoint. Votre mari ne se demandera pas constamment comment il s’en sort par rapport à vos anciens amants. Il en va de même pour une femme qui épouse un mari vierge. Au lieu d’être anxieux et gênés, les couples inexpérimentés dans ce domaine peuvent apprendre et grandir ensemble.

Réduire la culpabilité et le stress

Dire “non” à l’intimité prénuptiale, c’est dire “non” aux inquiétudes qui l’accompagnent souvent : mauvaise conscience, peur d’être découvert, peur d’être utilisé par l’autre personne, doutes sur la direction que prend la relation, inquiétudes concernant la grossesse et la maladie, et culpabilité de désobéir à Dieu.

Encouragez le mariage

Il fut un temps où l’une des principales motivations du mariage – du moins pour les hommes – était la promesse d’intimité sexuelle qui l’accompagnait. Le fait que le sexe soit si librement accessible aux célibataires aujourd’hui a, pour beaucoup, supprimé l’incitation à se marier tôt.

En fait, pourquoi assumer le fardeau et la responsabilité d’une épouse et d’une famille alors qu’une gratification immédiate et sans attaches est disponible grâce aux relations sexuelles extraconjugales et à la pornographie ?

Dire “non” aux relations intimes en dehors du mariage ne changera peut-être pas la tendance culturelle actuelle à retarder le mariage (ou même à y renoncer complètement), mais cela vous évitera de perdre un temps précieux à fréquenter des hommes qui ne sont pas prêts à vous épouser.

 Ils ne resteront pas longtemps dans le coin lorsqu’ils se rendront compte que vous êtes déterminée à attendre le mariage. Au final, ce n’est pas plus mal, car un homme avec cet état d’esprit – qui fait pression sur une femme pour qu’elle couche avec lui et la largue si ça ne marche pas – ne fera de toute façon pas un bon mari.

Récompensez l’engagement

Se réserver pour le mariage vous permet d’offrir ce cadeau à quelqu’un qui ne se contente pas de dire qu’il vous aime pour obtenir ce qu’il veut, mais qui le prouve en s’engageant pour la vie. De plus, les couples qui réservent leur intimité pour le mariage se portent mieux en général, tant en termes de stabilité conjugale que de satisfaction sexuelle.

Que faire si vous avez commis une erreur dans ce domaine ? Que faire si vous n’êtes pas marié et que vous avez déjà donné votre virginité à quelqu’un qui vous a quitté ?

Il y a encore de l’espoir. (Éphésiens 2:3-10). Je le dis par expérience. En Christ, vous pouvez trouver le pardon, la grâce et la force pour faire les choses différemment et vous garder pure.  Il faut de l’intentionnalité et de la détermination pour le faire, mais il est possible de vivre dans l’abstinence.

Et pour ceux qui sont déjà mariés mais qui regrettent peut-être des erreurs commises avant le mariage, sachez que vous ne pouvez pas compenser la promiscuité prémaritale en étant frigide après le mariage. Ne punissez pas votre conjoint dans le présent pour les erreurs que vous avez commises dans le passé. Ne vous refusez pas à votre conjoint !

Il y a un temps pour tout sous le ciel, mais notre société fonctionne à l’envers : Le temps de dire “non” à l’intimité est avant le mariage.

Une fois marié, la réponse que votre conjoint devrait entendre le plus souvent de votre part concernant l’intimité est “oui”.

Que Dieu vous bénisse !

Share This

Partagez ceci

Partagez cet article avec vos amis!

0
    0
    Votre panier
    Votre panier est videRetourner à la boutique